Laboratoires d’étalonnages : Lancement d’un programme d’accompagnement avec des Allemands

Le Ministère de l’Industrie et des Mines et le Ministère Allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) à travers l’Institut National de Métrologie de la République d’Allemagne (PTB) lance un programme d’accompagnement des laboratoires d’étalonnages désireux de s’inscrire dans une démarche d’accréditation selon le référentiel NA/ISO/CEI 17025.

Selon l’office  national de métrologie légale (ONML), les laboratoires seront choisis parmi ceux spécialisés dans une ou plusieurs des Grandeurs physiques prioritaires comme le dimensionnel, la force et couples, la pression, la masse et le volume. Une présélection sur la base des dossiers de candidature sera effectuée par un comité d’experts Algéro-allemand (représentants le PTB et le Ministère de l’Industrie et des Mines) et sera suivie par un audit de sélection finale. Notons que cette initiative entre dans le cadre du développement des laboratoires d’étalonnage à travers leur adoption des normes internationales dans le domaine.

Sachant que l’absence de laboratoire de métrologie industrielle et scientifique et le manque de moyens matériels et de personnel qualifié dans le domaine de la métrologie légale, sont quelques-uns des problèmes qui alimentent aujourd’hui les débats.

Selon les professionnels, peu d’avancées sont enregistrées dans ce segment de contrôle indispensable pour le développement de l’économie nationale et son adaptation aux standards internationaux. Il reste, en effet, trop dépendant d’instruments de mesures importés et de certificats calqués sur les modèles étrangers. Les professionnels déplorent également le fait qu’il y ait un manque de passerelles entre l’université et les laboratoires pour une prise en charge de la formation d’ingénieurs et de techniciens spécialisés en métrologie.

Selon le dernier bilan présenté, pas moins de 4 725 visas ont été accordés, par exemple, par l’ONML aux instruments de mesures importés entre janvier et septembre 2014.

MDI Alger

Ainsi, l’ONML  œuvre  à s’assurer de la fiabilité de la mesure des instruments nécessitant une qualification légale et ayant incidence directe sur l’équité des échanges commerciaux, la santé, la sécurité, l’environnement, la qualité de la production industrielle. Ses objectifs sont la sauvegarde de la garantie publique, la protection de l’économie nationale sur le plan des échanges nationaux et internationaux et la protection du consommateur. Notons en outre que l’ONML effectue chaque année un bilan de ces activités. Dans son dernier bilan, celui de 2014, un total de  13043d’instruments de pesage ont été vérifiés pour un taux de 2,93% de refusé. Pour les masses, 2013 ont été vérifiées dont 8,89% de ce nombre ont été refusées alors que le nombre de compteurs à gaz vérifiés a atteint 360014.

Bessa, Résidence la Pinède