Le Zimbabwe veut reprendre la main mise sur ses mines de diamants

Robert Mugabe

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a annoncé jeudi, au cours d’une interview télévisée, sa volonté de nationaliser les mines de diamant afin de profiter pleinement de ses ressources, exploitées en grande partie par des compagnies étrangères.

Cette nouvelle risque de changer complètement le paysage de l’industrie diamantifère dans le pays. En effet, sur six compagnies qui exploitent les mines au Zimbabwe, quatre sont détenues par des investisseurs privés étrangers, deux chinois, un ghanéen et une entreprise de Dubaï.

MDI Alger

Le gouvernement compte alors sur cette nationalisation, considérée comme un bouleversement, pour redresser tant bien que mal l’économie du pays. La faible croissance, le chômage de masse et le manque de trésorerie budgétaire poussent à agir rapidement. Or, le Zimbabwe est un des dix plus gros producteurs mondiaux même si, comparé aux années précédentes, sa production a chuté.

Bessa, Résidence la Pinède