Promouvoir l’artisanat pour un développement économique

artisans algériens

En tant qu’alternative aux hydrocarbures, les participants au séminaire national sur « la réalité et les perspectives de l’artisanat » ont appelé, aujourd’hui, à  la promotion de l’artisanat afin de permettre au secteur de contribuer au développement économique durable. Pour répondre à ce besoin, il faudrait alors actualiser la formation spécialisée aux métiers de l’artisanat.

A l’heure où le pays cherche à promouvoir le « made in Algeria », l’ancien directeur général de l’Agence nationale de l’artisanat et des métiers, Salah Sahel, a affirmé, au cours de son intervention, la nécessité « d’accompagner les artisans dans leurs activités créatives », tout en appelant à la préservation de l’artisanat, qui constitue « une partie importante du patrimoine ».

MDI Alger

Ainsi, Salah Sahel a proposé le projet de création d’un observatoire national de l’artisanat et des métiers pour la préservation de ce patrimoine. L’objectif étant de faire de l’artisanat un secteur économique contribuant à la réalisation du développement durable. Pour cela, le rôle des chambres d’artisanat est essentiel dans « l’accompagnement des artisans notamment dans la formation et la création des micro-entreprises pour assurer des postes d’emploi et impulser le secteur du tourisme en Algérie ».

Bessa, Résidence la Pinède