Habitat : 1 114 000 logements en cours de réalisation

Abdelmadjid Tebboune

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune a passé en revue les projets de son secteur au cours de l’émission « Questions d’actu »  diffusée hier sur canal Algérie. L’intervention a été l’occasion pour le ministre de clarifier certaines questions liées aux logements notamment les projets AADL, LSP et LPP.

Il dira d’emblée que « l’Algérie avant le programme de logements lancé par le président de la république Abdelaziz Bouteflika, enregistrait un déficit de 3 millions de logements ». En enchainant que les dernières statistiques font état de « 2 800 000 logements réalisés ». Le ministre reconnait que « le déficit n’a pas été totalement comblé car il y a eu entre temps des demandes notamment à cause de la démographie galopante, l’exode rural  et d’autres facteurs liés au terrorisme », Il a estime  néanmoins que » la crise de logements est derrière nous et dorénavant il y aura moins de pression sur l’habitat ». Il a révélé que  « 5 500 000 algériens ont bénéficié de l’aide de l’Etat et qu’ils sont consignés dans le fichier national ».

Ce dernier est consulté lors des contrôles de l’octroi de logements, ce qui met un frein aux multiples détournements  qu’a enregistré ce secteur dans un souci de transparence. S’agissant  du total  des logements en cours de réalisation, le ministre a indiqué que « 1 114 000 logement sont en chantier ».

Il a soutenu que l’Etat n’arrêtera pas la construction de logements, tous segments confondus et que le gros est destiné notamment aux couches démunies aux fins d’éradiquer les bidonvilles ».  Le ministre a affirmé que «  l’Etat ne procède au lancement de nouveaux projets que quand les projets déjà en chantier auront dépassé 60%  d’avancement afin d’éviter les cafouillages et le désordre qui a caractérisé les anciens programmes ayant accusé d’énormes retards ».

Concernant les logements AADL1, Mr Tebboune s’est montré catégorique «  la priorité est aux souscripteurs de l’année 2001/2002 et les prix initiaux qui leur été imposé resteront inchangés ». A ce sujet le ministre dira qu’ « en juin, l’AADL procèdera à la remise des clefs de 1.200 logements à Djenane Sfari et de 1.200 autres logements à Ouled Fayet ,300 autres unités seront distribués d’ici la fin de l’année où les travaux de voirie connaissent un avancement sensible ».

Concernant les souscripteurs de 2013 qui figurent dans le programme de ce qui est communément appelé AADL2, ils bénéficieront de l’excédent de l’AADL1 qui s’élève à 20 000 logements ». Quant aux souscripteurs de 2013, le ministre n’a pas écarté une augmentation des prix de logements  de l’ordre de 5 à 10% en soutenant qu’ « aucune décision n’a été prise par le gouvernement mais cette option reste envisageable ».

Ceci étant, il dira que «  l’augmentation ne sera pas ressenti car elle s’étalera sur vingt ans et il ne s’agit pas d’appauvrir les citoyens ». Revenant sur la formule du LPP, le ministre a fait savoir que « sur 50 000 souscripteurs, 34 500 ont effectué le premier versement ». Evoquant les logements LSP qui accusent beaucoup de retards dans leur réalisation, le ministre fait un constat d’échec, en avouant que beaucoup de promoteurs en charge de leur réalisation ne sont pas adhérents au fonds de garantie et de caution mutuelle de la promotion immobilière.

Il enchainera en  soutenant qu’ « une commission a été mise en place pour inspecter les chantiers LSP dans les 48 wilayas ». Il a admis que ce programme est un vrai casse-tête et que  « chaque chantier est un cas à part ».

MDI Alger

Fatma.H

Bessa, Résidence la Pinède