Coopération Algérie-UE: 5 projets de jumelage clôturés en 2015

Le programme TAIEX (Programme d’assistance technique et d’échange d’information), initiée par l’Union Européenne (UE), vient de rendre public, sur son site Internet, le bilan de l’année 2015 concernant ces opérations en Algérie. Ce dernier fait état de 13 opérations TAIEX qui ont eu lieu dans divers secteurs (la formation, l’enseignement professionnel, les ressources en Eau, les collectivités locales, l’Energie…). Au courant de l’année 2015, plusieurs actions ponctuelles ont été engagées dans des secteurs variés. En tous, le bilan fait ressortir que 5 projets de jumelage ont été clôturés.

Il s’agit du renforcement des capacités du centre national de recherche pour le développement de la pêche et de l’aquaculture, de l’appui au ministère de l’agriculture et du développement rural pour le développement de l’observatoire des filières agroalimentaires au sein de l’INRAA, du renforcement du dispositif algérien d’accréditation ALGERAC, et de l’appui à la direction de l’aviation civile et de la métrologie (DACM) du ministère des transports pour le renforcement de son rôle dans le domaine de la sécurité aérienne.

Sans oublier le renforcement des structures et du fonctionnement du centre de recherche juridique et judiciaire (CRJJ) en vue d’une mise en œuvre optimale de ses missions de recherche et d’expertise pour mieux légiféré et l’appui à l’observatoire national de l’environnement.

Concernant le projet de développement durable (ONEDD) pour l’amélioration de ses capacités opérationnelles, ce dernier a été clôturé faut-il le rappeler début février 2016. Par ailleurs, 7 projets de jumelages sont en coure de réalisation à savoir le renforcement du dispositif de reconnaissance de la qualité des produits agricoles par les signes distinctifs liés à l’origine (IGAO), renforcement des capacités opérationnels de l’Algex en matière de commerce extérieur, la mise à niveau des laboratoires de l’institut national de la médecine vétérinaire au standards européens et internationaux et le renforcement de la capacité de contrôle des services vétérinaires en vue de les rapprocher des standards européens et internationaux.

Il est question notamment d’appui au centre national de prévention de la sécurité routière (CNPSR) pour un renforcement significatif de la sécurité routière, de renforcement des structures pouvoirs et compétences de la commission de régulation de l’électricité et du gaz en tant qu’autorité nationale de régulation et d’appui à la direction générale des impôts pour améliorer ces performances.

Notons que les opérations TAIEX (Programme d’assistance technique et d’échange d’information) sont initiées par les services de l’UE ou par l’UGP à la demande des administrations algériennes. Elles ont lieu sous forme de missions d’experts ou de séminaires qui se déroulent en Algérie ou de visites d’étude dans une administration d’un Etat membre.  Très utiles et bien ciblées, les actions ponctuelles permettent de répondre à des besoins urgents et d’initier les administrations algériennes aux instruments du P3A. Elles relèvent d’une assistance technique classique et aident au diagnostic des besoins tout en offrant des solutions techniques appropriés dans un domaine bien précis.

MDI Alger

Imène A.

 

Bessa, Résidence la Pinède