Total condamné à 750 000 euros d’amende

Total et Corbion

Après une relaxe générale, prononcée en première instance en 2013, le groupe pétrolier Totale a été condamné hier, en appel, à payer 750 000 euros d’amende au procès des détournements du programme de l’ONU « Pétrole contre nourriture ».

En effet, la compagnie pétrolière, aux 230 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel, a été accusé d’abus de biens sociaux et de trafic d’influence dans le programme de l’ONU, mis en place entre 1996 et 2003 en Irak.

Ce programme permettait au régime de Saddam Hussein de vendre du pétrole, en quantités restreintes et sous contrôle des Nations Unies, en échange de biens humanitaires et de consommation. Mais Bagdad a contourné ce programme par le biais de ventes parallèles et de surfacturations, en distribuant des millions de barils à des personnalités « amies » ou en encaissant des ristournes sur les ventes du pétrole.

MDI Alger

Par conséquent, après des années d’instruction, outre Total, onze des douze prévenus, parmi eux des diplomates français, ont été condamnés à des amendes allant de 5 000 euros avec sursis à 100 000 euros.

Bessa, Résidence la Pinède