Zineddine Aoudia, président de la fédération nationale des auto-écoles à Algerie-éco « Pas d’augmentation du prix du permis de conduire »

Algérie-Eco : Des informations circulent ces derniers jours faisant état de la hausse du prix du permis de conduire qui devrait passer à 50 000 DA. Il s’avère aussi que la décision vise surtout à satisfaire les gérants des auto-écoles qui se plaignent, depuis des années, de la faiblesse des tarifs. Confirmez-vous ou infirmez-vous cette information ?

MAouidia : Je démens formellement cette information. Le prix restera toujours le même pour cette année c’est-à-dire entre 8000 da et 30.000 DA selon les régions. Parce que pour les tarifs les auto-écoles sont libres de fixer le prix, mais je confirme qu’il ne dépasse pas actuellement les 30.000 da et il ne sera pas augmenté.

Pour tenter de réduire le nombre d’accidents de la route, les gérants d’auto-écoles devront augmenter, dès le mois d’avril prochain, le volume horaire des cours d’apprentissage. Pouvez-vous nous en dire plus sur le sujet ?

C’est le nouveau programme du ministère des transports qui va être appliqué dès le mois de novembre. La durée de la formation va passer à 55 heures pour chaque candidat. En fait, cette décision date de 2008 et nous entant que fédération, nous l’avons revendiqué depuis, mais ce n’est que cette année qu’elle va être appliquée. Actuellement, le volume horaire est de 30 heures.

Les 7000 auto-écoles sont toutes tenues, à compter du mois d’avril prochain, d’appliquer le nouveau programme  d’apprentissage du ministère des Transports dont la durée de la formation. Le volume horaire de ce programme consacre 25 heures aux cours théoriques et 30 heures à la pratique. Notre objectif est de diminuer de 20 à 30% les accidents de la circulation. Si je vous dis qu’il y a 20% des conducteurs qui sont des candidats libres. Je l’ai toujours dis et je le répète quand même,  selon les statistiques officielles, les accidents de la circulation sont causés par seulement 12% des personnes qui ont obtenu de nouveau permis, et le reste ce sont les gens qui ont un permis de plus de 5 ans. Aussi, les accidents mortels sont causés généralement par les transports en commun ou par les poids lourds. Donc pour nous, la formation n’a rien avoir avec tous cela.

 Quel serait le sort des auto-écoles qui n’appliquent pas le nouveau programme du ministère des transports dont la durée de la formation ?

J’appelle avant tout toutes les auto-écoles à respecter les règles du  nouveau programme d’apprentissage de la conduite. Si non chacun prend ses responsabilités. Il y aura un contrôle et s’il s’avère qu’une auto-école n’applique pas le programme son sort et la fermeture pendant un mois ou deux mois selon le degré de l’infraction. Et je peux affirmer que dans des cas pareil la fédération s’en lave les mains, c’est-à-dire qu’elle ne défendra pas les fraudeurs.

MDI Alger

Propos recueillis par Imène A.

Bessa, Résidence la Pinède