Renforcement des capacités d’Algex: Clôture du projet de jumelage avec l’UE le 25 avril

Club Export

Après 24 mois d’effort,  le jumelage en « Renforcement des capacités opérationnelles de l’Agence Nationale de Promotion du Commerce Extérieur en matière de Commerce Extérieur(Algex) » se clôturera le 25 avril 2016. Ce jumelage a été lancé dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord d’association entre l’Algérie et l’Union Européenne, selon Algex.

Mis en place avec l’appui de la France et de l’Autriche, ce projet avait pour objectifs non seulement de renforcer les capacités opérationnelles de l’agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX) en matière de commerce extérieur, mais aussi, de contribuer à rééquilibrer la balance commerciale hors hydrocarbures de l’Algérie.

La principale raison de jumelage consiste à trouver les mécanismes idoines pour améliorer le système algérien des exportations hors hydrocarbures et ce devant la baisse continue et inquiétante des prix du pétrole engendrant la baisse des recettes de ce secteur névralgique de l’économie nationale.

C’est ainsi que l’Algérie veut la diversification son économie et encourager le développement de ses exportations hors-hydrocarbures. La conquête de nouveaux créneaux commerciaux passe par une meilleure connaissance des marchés extérieurs et par un renforcement de l’accompagnement des exportateurs algériens. Selon un communiqué qui a été publié dans ce sens sur le site de P3A, il est noté que ce jumelage ambitionnait de permettre à Algex d’affiner ses méthodes d’analyse du commerce extérieur et à améliorer ses services d’accompagnement des entreprises exportatrices.Il projetait aussi d’atteindre 3 résultats, selon le même communiqué.

Mieux structurer l’activité « intelligence économique », renforcer les compétences des cadres d’ALGEX pour produire des études analytiques et prospectives en relation avec le commerce international et renforcer la capacité d’ALGEX dans l’accompagnement des entreprises.

A l’issue de ce jumelage, un séminaire de clôture est organisé afin de dresser un bilan de l’ensemble des activités y ont été menées et permettre aux partenaires des trois pays d’évaluer les résultats atteints. Sur le même site, il est révélé qu’au total, le programme P3A II lancé en 2011 a vu la réalisation de 9 jumelages en Algérie. Quatre d’entre eux sont clôturés.

Les 5 restants sont en cours de réalisation et connaissent un rythme d’activité régulier. La phase III du programme P3A en Algérie a connu un franc succès. Le jumelage institutionnel étant devenu un outil très apprécié, en plus des efforts déployés par l’équipe de l’Unité de Gestion du Programme (UGP3A). Le nombre de Twining (Jumelage en anglais) est passé de 7 pendant le P3A II  à 22 pour le P3A III.

Concernant le P3A III, l’opération de jumelage en faveur du Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Environnement et de la Ville (ONEDD) a été clôturée le 18 février dernier. Sept  autres sont au stade de contractualisation entre le P3A et les institutions qui vont en bénéficier, 3 font l’objet d’appels à proposition alors que le twining en faveur du Ministère de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication dénommé (MPTIC I) vient d’être validé.

Les 10 projets restants attendent leur validation. Les ministères restent les principaux bénéficiaires de ses opérations (29). Suivi de la cour des comptes et de l’ex-Secrétariat d’État auprès du Premier Ministre, chargé de la Prospective et des Statistiques  (SEPS), avec un jumelage chacun.

Synthèse I.A.

 

Bessa, Résidence la Pinède