Le Ministre Saoudien du pétrole s’exprime à Houston

Ali al-Naimi, Ministre du pétrole saoudien  s’est exprimé en conférence (IHS CERAWeek conference ) ce mardi 23 février à Houston (Texas), la capitale mondiale de l’Energie.

Il est revenu sur son intention de geler son niveau de production à son niveau de janvier (en accord avec la Russie),déclaration dont beaucoup doutent de la véracité, l’Arabie Saoudite arrivant finalement à son but : mettre à genoux l’industrie du pétrole de Schiste US. Par ailleurs La décision de geler le niveau de production n’a que peu d’effet tant ce niveau est élevé.

En 2014 Ali al-Naimi  annonçait que cela ne lui posait pas de problème si le Baril descendait à 20 USD, mais il ne pensait surement pas que les niveaux de prix du brut s’en rapprocheraient si dangereusement. Les prix actuels posent  en effet beaucoup de soucis au royaume qui connait de grandes dépenses avec notamment son intervention couteuse au Yemen et ses programmes sociaux. Par ailleurs, cette stratégie risque de détruire la confiance qu’il existe entre le Royaume et les autres membres de l’Opec.

Son speech a cependant fait passer le baril à 35usd mardi 23 février, prouvant qu’il reste influent sur le marché.

Les analystes relèvent que beaucoup de puits de Pétrole de schiste sont en suspens prêts à entrer en production si le prix atteint un certain niveau et qu’ainsi, l’Arabie Saoudite doit évaluer un niveau d’équilibre barrant la route à une bonne partie des producteurs de Shale Oil mais laissant les prix à des niveaux acceptables pour éviter la banqueroute.

MDI Alger

MEK

Bessa, Résidence la Pinède