Agriculture: près de 200 pompes solaires installées en 2015 dans le sud du pays

Près de 200 pompes solaires ont été installées en 2015 pour l’irrigation de périmètres agricoles dans le sud du pays, a estimé le directeur du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER), Nouredine Yassa, selon l’APS.

Ooredoo Maxy 2000

Ce projet, piloté par le CDER, s’inscrit dans le cadre de l’irrigation des terres agricoles et la promotion de l’agriculture dans les régions du sud dont la dernière installation du genre a été mise en service en décembre dernier dans la commune de Reggane (wilaya d’Adrar).

Fonctionnant totalement en énergie solaire, ces pompes assurent l’alimentation en eau pour l’irrigation de périmètres agricoles à partir des forages avec une profondeur pouvant aller jusqu’à 70 mètres et un débit de 180 mètres cubes par jour pour chaque pompe, précise M. Yassa.

Elles sont alimentées en électricité par le biais de mini centrales dotées d’une puissance moyenne 13 kilowatt (KW) et composées d’une trentaine de panneaux photovoltaïques.

Les opérations d’installation d’équipements de pompage d’eau s’inscrivent dans le cadre de la contribution de ce centre dans les efforts engagés par les services du ministère de l’Agriculture à l’effet d’augmenter la superficie de périmètres agricoles irrigués, et ce, à travers la multiplication de l’utilisation d’énergie solaire dans le développement de la petite et moyenne hydraulique pour les régions du sud.

Doubler la superficie irriguée en quatre ans

Pour la période 2015-2019, l’Etat s’est fixé pour objectif de porter à 2,5 millions d’hectares la superficie nationale des périmètres irrigués qui est estimée actuellement à 1,2 million d’hectares.

De surcroît, le fait que les régions du sud du pays soient vastes, enclavées et difficiles, sur le plan technique et économique, à raccorder au réseau électrique cela rend nécessaire le recours à l’utilisation de l’énergie solaire photovoltaïque pour assurer leur alimentation en électricité et en eau, relève le même responsable.

Ainsi, l’introduction des énergies renouvelables, notamment le solaire photovoltaïque, dans l’irrigation et l’alimentation en énergie électrique des régions agricoles et rurales dans les hauts plateaux et le sud du pays « devrait permettre d’économiser d’importantes quantités de gaz naturel et de mazout utilisés pour le fonctionnement des centrales électriques dans ces régions », fait-il valoir.

Dans cette optique, le CDER a aussi poursuivi son programme d’installation de kits solaires pour l’électrification et le pompage d’eau dans les hauts plateaux et le sud.

Cette opération a été pilotée par les services du ministère de l’Agriculture en collaboration avec ce centre à travers l’installation d’un millier de kits solaires pour l’électrification et le pompage.

Par ailleurs, l’année 2015 s’est soldée par la mise en service de 14 centrales électriques photovoltaïques d’une capacité de 268 mégawatts (MW) dans les Hauts Plateaux et le sud du pays pour un coût total de quelque 70 millions de dinars.

KIA RIO

Source APS 

EFTG