Eau: pas de hausse des tarifs mais de nouvelles sources d’approvisionnement « sont plus que souhaitables »

Le ministre des ressources en eau, Abdelwahab Nouri, a annoncé, mercredi, lors d’une visite d’inspection à Tipaza, que « de nouveaux apports hydriques sont plus que souhaitables » pour atténuer l’impact de la sécheresse prolongée que rencontre l’Algérie depuis plusieurs mois mais qu' »aucune hausse » des prix « n’est envisagée ».

« L’Algérie dispose actuellement d’un stock de sept milliards de mètres cubes d’eau (…) mais de nouveaux apports hydriques sont plus que souhaitables pour atténuer l’impact de cette sécheresse prolongée », a expliqué le ministre.

Abdelwahab Nouri a par ailleurs tenu a rassurer sur le « maintien du prix actuel de l’eau », affirmant qu’ »aucune hausse n’est envisagée », pour le moment, et que les pouvoirs publics devraient continuer l’apport de subventions pour permettre l’accès à cette ressource.

Le ministre a, aussi, rappelé la livraison prochaine de cinq nouveaux barrages, en construction à travers différentes régions du pays.

Le barrage de « Kef Ed-Dir » d’une capacité de 125.000 mètres cubes, par exemple, devrait permettre « une autonomie totale pour toute la région ouest de la wilaya de Tipaza, en terme d’eau potable, mais également sur le plan de l’irrigation des terres agricoles ».

Par ailleurs, Abdelwahab Nouri, a procédé, à Cherchell, à la mise en service d’un château d’eau, d’une capacité de 20.000 mètres cubes, puis inspecté la station de traitement d’eau de mer de Fouka, d’une capacité de 120.000 mètres cubes, où il a insisté sur la nécessité de réfléchir au moyen d’augmenter la capacité de traitement de la station, de façon à « assurer l’autonomie de la wilaya en matière d’eau potable ».

MDI Alger

Avec APS

Bessa, Résidence la Pinède