HomeActualitéInternationalPétrole : Le Brent à un peu plus de 33 dollars à...

Pétrole : Le Brent à un peu plus de 33 dollars à Londres

Les cours du brut se sont légèrement redressés mercredi en cours d’échanges européens, tandis que les investisseurs sont en attente des chiffres des stocks pétroliers américains. En fin de matinée du mercredi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 33,28 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 56 cents par rapport à la clôture de mardi. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » (WTI) pour livraison en mars prenait 55 cents à 30,43 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, qui ont reperdu depuis lundi une bonne partie des gains amassés la semaine dernière, s’affichaient en légère hausse mercredi alors que le département américain de l’Energie (DoE) doit divulguer ses dernières statistiques sur l’état des réserves de brut du premier consommateur mondial d’or noir. Les prix avaient bénéficié la semaine dernière de spéculations sur la possibilité d’un accord entre la Russie et l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont l’Arabie saoudite est le chef de file, pour imposer une baisse de la production qui permettrait de réduire les excédents d’offre.

Cette perspective semblait toutefois de moins en moins probable aux investisseurs alors que des discussions mardi entre le ministre vénézuélien du Pétrole Eulogio del Pino et des responsables russes du secteur n’ont débouché sur aucune mesure claire pour réduire la production et que l’Opep n’a jamais confirmé que des pourparlers entre pays producteurs allaient bien avoir lieu.

Par ailleurs, les investisseurs sont particulièrement attentifs aux derniers chiffres sur l’état des réserves américaines de brut, qui devraient ressortir à nouveau en forte hausse. D’après l’association professionnelle American Petroleum Institute (API), qui a publié mardi soir ses propres estimations des stocks américains de brut, ces derniers ont encore augmenté de près de 4 millions de barils lors de la semaine achevée le 29 janvier.

Source APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine