Une croissance économique mondiale décevante en 2016, selon la directrice générale du FMI

économie mondiale

Christine Lagarde, directrice générale du FMI, affirme dans une tribune publiée en Allemagne dans le journal économique Handelsblatt que La croissance économique sera décevante et inégale en 2016.

Pour la directrice générale du FMI, le ralentissement de la croissance dans des pays comme la Chine, l’effondrement attendu des investissements dans les pays producteurs de pétrole et la fragilité du système financier dans de nombreux pays « signifie que la croissance en 2016 sera décevante et inégale…et les perspectives de moyen terme se sont assombries aussi, parce que la faible productivité, la population vieillissante et les suites de la crise financière mondiale freinent la croissance ».

La première responsable de l’institution de Bretton-Woods s’est intéressée particulièrement au changement de cap de la banque centrale américaine (Fed), qui a signé mi-décembre la fin de l’ère des taux zéro en remontant le loyer de l’argent. « La Fed est face à un exercice d’équilibrisme : normaliser les taux d’intérêt et, dans le même temps, exclure le risque de dysfonctionnements sur les marchés financiers. » a expliqué la directrice générale du FMI.

Cette hausse des taux, dont la perspective a déjà fait augmenter les coûts de financement pour certains emprunteurs, notamment dans les marchés émergents et en développement. Et même si les pays sont « mieux préparés que par le passé » à faire face à une augmentation des taux d’intérêt, la directrice générale du FMI s’inquiète tout de même de leur « capacité à surmonter les commotions » que pourraient susciter sur les marchés les mesures de politique monétaire.

Mohamed El Kebir

 

MDI Alger