Élections législatives 2017

Mohcine Belabbas: «La résidence de Club des Pins coûte chaque année au Trésor, prés de 50 milliards de DA »

Club des Pins

« Nous proposons dans notre programme, de bâtir le budget de l’Etat autour des richesses produites, et non sur les ressources naturelles non renouvelables. Il n’est  plus possible  d’élaborer une loi de finances à partir des demandes de wilayas et de ministères dépensiers. il faut également créer un marché autour du

Le président de l’ANEXAL critique le peu d’attrait manifesté au volet économique par les candidats à la députation

l’intérêt au volet économique

Pour contribuer à la réussite de la transition économique, il importe aux partis présents dans la future assemblée de s’imprégner des aspects économiques, particulièrement pour ce qui concerne la promotion des activités d’exportation. C’est là le vœu exprimé, jeudi, par le président de l’Association nationale des exportateurs Algériens (ANEXAL) durant l’émission

Financement des campagnes électorales : Les partis politiques tenus d’ouvrir un compte pour la traçabilité des fonds

 Les partis politiques et les candidats indépendants participant à quelconque élection sont tenus d'ouvrir un  compte de campagne, retraçant, selon leur origine et selon leur nature, l'ensemble des recettes perçues et des dépenses effectuées, selon les dispositions de la loi organique portant régime électoral du 25 août 2016 publiées dans

Début de la campagne électorale pour les législatives : jeu serré sur fond de hantise de l’abstention

La campagne électorale pour les législatives du 4  mai prochain a débuté ce dimanche, marquée par la crainte de l’abstention à tel point que tous les partis y participant appellent  à un « vote massif ». Environ  un millier de listes de 50 partis  politiques ou réunis à titre d'indépendants vont s’atteler, durant

Élections législatives : Dans l’attente de programmes porteurs d’idées nouvelles

élections législatives 2017

En régime ultra présidentiel, les programmes d’actions des partis politiques engagés dans des compétitions électorales n’ont en réalité aucune chance d’influer sur l’action gouvernementale. Seul compte le programme sur la base duquel le président de la république fut élu et, bien entendu, les décisions qu’il prendra au gré de l’exercice