Djamila Halliche, DG de l’Anvredet: « Notre objectif est que la création de la startup ne soit pas un parcours du combattant pour le porteur du projet »

Dans un contexte plaidant pour la promotion de la recherche utile, l’Agence Nationale de Valorisation des Résultats la Recherche Scientifique et du Développement Technologique (Anvredet) est tenaillée entre le marteau de mettre sur orbite l’innovation, et l’enclume d’un environnement encore réticent à cet objectif et dont la composante agit d’une

Aline Delatte, chercheuse au MENA CTE : « Le développement des villes dépend de l’intégration des politiques urbaines et des transports »

Les transports publics suscitent ces derniers temps l’intérêt des pouvoirs publics et des organismes de recherche et développement. Ces deux cités sont devenus prospecteurs des techniques et modes les plus adéquats pour la satisfaction des usagers et, partant, réussir le challenge d’essorer les villes. C’est dans ce contexte, qu’on a

Mr Mohamed Ould Noueigued, PDG de la Banque Nationale de Mauritanie : « L’Algérie doit faire confiance au secteur privé »

Mr Mohamed Ould Noueigued est le Président Directeur Général de la Banque Nationale de Mauritanie et représentant du Groupe AON, l’un des plus grands groupes en Mauritanie activant dans différents secteurs économiques. Ayant participé au Forum africain d’investissement et d’affaires, qui s’est déroulé à Alger du 5 au 7 du mois

Dominique Boutter, Directeur de Business France Algérie : « Il y a une volonté du gouvernement algérien à améliorer l’environnement des affaires »

Fraichement installé au poste de Directeur de Business France Algérie, Mr Dominique Boutter que nous avons rencontré à l’occasion d’un cocktail donné en marge du Salon « Hassi Messaoud Expo » a bien voulu répondre à nos questions sur l’évolution des relations algéro-françaises dans le domaine économique. Algérie-éco : Les relations économiques algéro-françaises,

Philippe Bonnot, DG de Renaissance Tlemcen Hôtel : « Répondre aux attentes locales est le gage du développement du tourisme »

Philipe Bonnot

La standardisation des services hôteliers semble révolue. L’ère est, plutôt, à l’adaptation aux besoins locaux, aux traditions spécifiques des régions.  Répondre aux aspects culturels devrait prédominer dans le développement du tourisme. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, c’est ce que  prône Mr Philippe Bonnot, depuis son installation, il y a

Bouzouane Rachid, Directeur d’Agrichem « Il faut produire suffisamment pour limiter l’importation »

Bouzouane Rachid

L’Agriculture est, depuis quelques temps, sous les feux de la rampe. Chacun y va de son analyse pour argumenter les bienfaits de sa position stratégique dans l’après-pétrole. Et ce, en dépit d’une production encore chancelante, d’une mécanisation un peu défectueuse, et des pertes dans la céréaliculture couplée à l’émergence de

Aicha Adamou, experte en énergies renouvelables : « Le Partenariat public/privé peut induire des économies majeures »

Aicha ADAMOU

Le développement des énergies renouvelables (EnR) est un sujet sérieux et stratégique. Aussi bien que, Aicha Adamou, experte dans le domaine, propose de lui dédier une Haute instance qui sera rattachée au Premier ministère. Une approche qui sous-entend une considération institutionnelle à laquelle doit être manifestée une politique multisectorielle, dont

Abdelhamid Boudaoud, président du CNEA à Algérie-Eco : « Les lois existent dans le secteur du bâtiment, mais l´application reste très limitée »

Abdelhamid Boudaoud

Le président du collège national des experts architectes, Abdelhamid Boudaoud réagit dans cet entretien, sur la dernière décision du ministère de l’Habitat concernant les promoteurs immobiliers. Malgré que M. Boudaoud considère cette décision un peu tardive, mais il estime qu’il faut réguler cette activité qui s’adonne actuellement à l’anarchie. Algerie-Eco : Le

Latifa Belarbi-Drij, Economiste et membre de Nabni , à Algérie-eco : « Notre système productif est le véritable problème »

Latifa Belarbi-Drij

Le Gouvernement prend nombre de décisions qui peuvent être louables, mais l’enjeu stratégique est d’engager une réforme structurelle du système nationale de production, selon Latifa Belarbi-Drij qui a bien voulu répondre à nos questions dans cet entretien. Le gouvernement parle d’un « nouveau modèle économique » et le président Bouteflika parle