Nigéria : l’administration Buhari a commencé à distribuer une allocation mensuelle aux plus défavorisés

administration Buhari

Le gouvernement du président Buhari, conformément à ses promesses lors de l'élection présidentielle de 2015, a commencé à verser une allocation mensuelle de 5000 nairas (16$) aux chômeurs et personnes vulnérables à travers le pays.

Le projet, qui a débuté la semaine dernière, fait partie du Conditionnal Cash Transfer (CCT), un programme qui s’inscrit dans le cadre du Plan d’Investissement Social (SIP) de l’exécutif, auquel il a été alloué 500 million $ dans le budget national 2016.

Outre les emplois N-Power où les diplômés et les autres participants au programme recevront 3000 nairas par mois, le CCT couvre également un million de Nigérians qui recevront mensuellement 5000 nairas en guise de filet de sécurité sociale.

Le programme couvre neuf États à savoir : Borno, Kwara, Bauchi, Cross Rivers, Niger, Kogi, Oyo, Ogun et Ekitiin. Déjà, de nombreux bénéficiaires de ces États auraient commencé à recevoir leur premier paiement dès le 6 janvier dernier. « Les fonds dédiés aux paiements initiaux dans quatre états ont été débloqués la semaine dernière au NIBSS – l’institution recevant et validant les paiements associés aux divers programmes sociaux du gouvernement. Les fonds réservés aux cinq états restants devraient bientôt suivre. La séquence de paiement sera gérée de manière opérationnelle par le NIBSS », révèle un communiqué du bureau du vice-président.

Selon l’annonce, les neuf États pilotes ont été sélectionnés en raison de leur registre social qui a permis d’identifier les Nigérians les plus vulnérables et les plus pauvres grâce à une méthode de ciblage communautaire éprouvée (CBT) utilisé par la Banque mondiale. Les taux de chômage et de sous-emploi au Nigéria ne cessent d’augmenter. En effet, des données du Bureau des Statistiques Nigérian (NBS) estimaient le taux de chômage à 13,3% durant le second trimestre de 2016, contre 12.1% le trimestre précédent.

Il faut souligner que le programme fait l’objet de diverses critiques par les législateurs depuis son lancement. Ces derniers estiment que le gouvernement actuel l’utilise uniquement pour gagner des points. La présidence, dans un communiqué de l'adjoint spécial principal sur les médias et la publicité adressé au vice-président, Laolu Akande, a confirmé dimanche que les bénéficiaires de l'allocation mensuelle de 5000 nairas du gouvernement fédéral ont été sélectionnés avant l’élection du président Buhari. « L’on ne saurait qualifier la sélection des bénéficiaires du CCT de partisane, puisque les bénéficiaires de huit des neuf États pilotes ont été sélectionnés avant même l’arrivée de cette administration. Tout d'abord, les fonctionnaires au niveau fédéral, en collaboration avec les fonctionnaires de l'État, identifient les zones les plus pauvres du gouvernement local, en utilisant une carte de pauvreté existante pour l'Etat, puis les responsables du gouvernement local identifient les communautés les plus pauvres des régions du gouvernement local, après quoi nous y envoyons nos équipes », peut-on lire dans le communiqué.

ECOFIN 

Lire plus :
Fermer