Selon FranceAgrimer : L’Algérie va importer 4 millions de tonnes de blé tendre

blé tendre

Les prévisions d’expéditions de blé tendre français vers l’Algérie durant la campagne 2016/2017 tablent sur une quantité de 4 millions de tonnes selon le dernier rapport de FranceAgrimer. « Les estimations des experts sont comprises entre 4,5 Mt et 4,8 Mt, dont environ 4 Mt à destination de l’Algérie et de l’Afrique », indique le rapport qui précise que « les prévisions d’expéditions de blé tendre des pays de l’UE sont révisées en baisse de 115 kt par rapport au mois dernier à 6,3 Mt, principalement en raison d’une diminution des prévisions d’expédition vers les Pays-Bas et l’Allemagne ».

Quant aux prévisions d’exportations de blé tendre vers les pays tiers, elles sont maintenues à 4,7 Mt (1,9 Mt réalisées au 7 novembre). Les utilisations de blé pour les exportations de farines sont maintenues à 510 kt. Notons que selon les récentes statistiques du marché mondial du grain, les importations de l’Algérie ont observé une augmentation de 51% entre les deux campagnes 2006/2007 et 2014/2015. Elles sont passées, en effet, de 49 à 74 millions de quintaux, soit une croissance de 25 millions qtx durant cette période de 10 ans, toujours selon FranceAgriMer.

Aussi, les achats de l’Algérie sur le marché mondial ont marqué un bond quantitatif particulier dès 2011, en passant d’une moyenne de 55 millions qtx à un niveau se situant entre 65 et 70 millions qtx avant d’atteindre le cap des 74 millions qtx en 2014.

Pour rappel et selon les dernières statistiques des douanes, la facture d'importation des céréales (blé, maïs et orge) a baissé de 28,5% durant les sept premiers mois de 2016 par rapport à la même période de 2015, avec une baisse de près de 6% des quantités importées, a appris l'APS auprès des Douanes. Elle a reculé à 1,5 milliard de dollars (md usd) entre début janvier et fin juillet 2016 contre 2,1 mds usd à la même période de 2015 (-28,51%), toujours selon le Centre national de l'informatique et des statistiques des douanes (Cnis). Pour le blé tendre, la facture d'importation s'est réduite à 699 millions usd contre 962,5 millions usd (-27,38%), alors que les quantités importées ont reculé à 3,63 mt contre 3,77 mt (-3,66%).  Pour le blé dur, la facture a également baissé à 304,3 millions usd contre 439 millions usd (-43,54%) avec une baisse des quantités importées qui se sont établies à 944.134,5 t contre 1,13 mt (-17,11%).

Lire plus :
Fermer