La Tanzanie ambitionne de devenir un exportateur d’énergie d’ici à 2018

La Tanzanie envisage de devenir un exportateur d’énergie, d’ici deux ans. C’est ce qu’a annoncé la Tanesco, l’institution publique en charge de la fourniture d’électricité. Le pays prévoit, en effet, de convoyer 2 000 MW d’électricité vers le Kenya, d’ici 2018. Ce projet coûtera environ 300 millions $ et sera financièrement accompagné par la Banque africaine de développement. Selon Deckian Mhaiki, le directeur exécutif adjoint de la Tanesco, le Kenya a exprimé un besoin de  1 000 MW d’électricité jusque-là. Cette énergie sera transmise à travers une ligne double transmission, qui sera une extension de la ligne électrique principale tanzanienne. La sélection de l’entreprise, en charge de la construction de cette ligne, sera lancée incessamment. Le pays étudie également un projet d’exportation d’une valeur de 500 millions $ qui lui permettra d’alimenter la Zambie. Ces exportations pourraient également s’étendre vers d’autres pays d’Afrique de l’est et de la région australe du continent. Actuellement, la Tanzanie exporte 1 MW vers le Kenya et importe 14 MW. Selon l’Agence française de Développement, le pays a une capacité électrique de 1521 MW, avec seulement 60% de la puissance disponible, la majeure partie du temps, en raison de la forte dépendance aux centrales hydroélectriques (38% des capacités installées). Le taux de couverture électrique y est d’environ 24%, dans les zones urbaines, et de 7% en milieu rural où vit plus de 65% de la population. La Tanzanie prévoit de faire passer sa capacité électrique à 10 000 MW d’ici 2025. Agence Ecofin
Lire plus :
Fermer