Élections législatives 2017

Les finances publiques en déclin : Les dégâts du populisme

finances publiques en déclin

 Avec un déficit des comptes publics qui franchira sans doute la barre de 20% du produit intérieur brut, un fonds de régulation des recettes totalement épuisé, un baril de pétrole qui n’a aucune chance de dépasser 60 dollars cette année, la situation financière de l’Algérie a vraiment de quoi inquiéter.

Le modèle économique de croissance de Sellal, survivra-t-il au prochain gouvernement ?

visite de travail à El Oued

Sans vision stratégique, l’économie algérienne navigue à vue. La promesse d’un nouveau modèle de croissance a momentanément redonné espoir aux opérateurs économiques avant de se dissiper sous l’effet d’une longue et vaine attente. Le premier ministre avait en effet promis de rendre public ce programme d’actions dans le courant du

L’Algérie et la situation géopolitique internationale

Algérie et la situation géopolitique internationale

PREAMBULE L’Algérie est perçue par les grandes puissances, comme étant un pays pivot en Afrique du Nord, un gage pour la stabilité régionale et un rempart contre les menaces, notamment islamistes en provenance des pays voisins (Lybie, Sahel essentiellement), en raison notamment de ses capacités de défense et de lutte anti-terroriste. Ce

Les enjeux et les défis de la transition énergétique en Algérie

transition énergétique en Algérie

Contexte énergétique national : Le contexte énergétique national se caractérise essentiellement par une dépendance excessive vis-à-vis des hydrocarbures. Les hydrocarbures occupent toujours un poids important dans l’économie. 98% de nos recettes d’exportations proviennent du pétrole et du gaz conventionnel. La croissance continue de la demande interne d’énergie (pétrole & gaz), les risques

Engouement des jeunes pour la création d’entreprises: Les startups prendront elles à terme la relève d’un secteur public moribond ?

start-up

En dépit de l’image peu reluisante qu’il  renvoie, le secteur privé exercer une véritable fascination au niveau de la société où pratiquement chaque algérien rêve de concrétiser « l’affaire » qui le gratifiera d’une aisance financière et d’un statut social valorisant. Dans l’imaginaire collectif, mais sans doute encore plus, chez

Effets malthusiens de la bureaucratie et de l’informel: L’Algérie perd chaque année plus de 40.000 entreprises

S’il est vrai que les pouvoirs publics ont déjà pris bon nombre d’initiatives destinées à faciliter la création et le fonctionnement des PME (les mesures incitatives sont nombreuses et les procédures administratives sont  passées de 32 en 2003 à, à peine, une quinzaine aujourd’hui), sur le terrain la bureaucratie continue