Maduro: « il y aura toujours un bolivarien à la tête du Venezuela en 2019 »

défaut de paiement

Il y aura « toujours un bolivarien » à la tête du Venezuela en 2019, après la tenue de l’élection présidentielle, a affirmé dimanche le président vénézuélien Nicolas Maduro, sans préciser s’il s’agirait de lui-même ou d’un membre de son mouvement.

Interrogé lors d’un entretien avec la chaîne de télévision espagnole La Sexta diffusé dimanche sur le fait de savoir s’il serait candidat au scrutin prévu pour fin 2018, Nicolas Maduro, au pouvoir depuis 2013, a renvoyé la décision au « mouvement bolivarien vénézuélien ».

EFTG

« Je ne m’offre pas, je ne refuse pas. (…) Ce que je peux vous dire, c’est qu’ici, au palais (présidentiel) de Miraflores, il y aura toujours un bolivarien au pouvoir. Ça, je peux vous l’assurer. »

Le successeur du président socialiste Hugo Chavez (1999-2013), qui avait initié la révolution bolivarienne de réformes et de redistribution de la rente pétrolière, a également affirmé qu’il n’y avait pas de prisonniers politiques au Venezuela, contrairement à ce qu’assurent plusieurs pays, dont l’Espagne. Des opposants emprisonnés, « aucun n’est prisonnier pour avoir été dirigeant politique, pour avoir promu une idée. Ils le sont parce qu’ils ont violé les lois », a assuré M. Maduro. Le Venezuela vit depuis plusieurs mois une grave crise politique. Des manifestations antigouvernementales au printemps ont fait 125 morts.