Le pétrole toujours à plus de 64 dollars, porté par les tensions au Proche orient

APPA

Les cours du pétrole montaient un peu jeudi en fin d’échanges européens, s’approchant de leurs récents sommets en plus de deux ans, les investisseurs scrutant l’évolution des tensions géopolitiques au Proche orient.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait plus de 64, 08 USD sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 38 cents par rapport à la clôture de mercredi. « Les cours du pétrole restent à courte distance de leurs sommets » en plus de deux ans atteints cette semaine, ont observé les analystes de Commerzbank.

EFTG

Les cours étaient soutenus jeudi par le fait que « les mesures répressives anti-corruption en Arabie saoudite et les tensions accrues entre Saoudiens et Iraniens font craindre aux investisseurs une baisse des niveaux d’approvisionnement« , a commenté David Madden, analyste chez CMC Markets.

Plus de 200 personnes ont été arrêtées en Arabie saoudite dans le cadre d’une purge anti-corruption sans précédent menée récemment dans le royaume, qui a notamment visé des princes, ministres et hommes d’affaires.

En outre, depuis le week-end dernier, le ton est monté entre l’Iran et l’Arabie saoudite. Au cœur des nouvelles tensions, le sort du Liban mais aussi du Yémen, en proie à un conflit meurtrier où les deux poids lourds du Moyen-Orient soutiennent des camps opposés.

Afp