Opep: léger rebond de la production, quotas encore dépassés

production de pétrole de l'Opep

La production de pétrole brut de l’Opep a légèrement augmenté en septembre, selon un rapport publié mercredi par l’organisation, qui doit décider en novembre si elle prolonge la politique de quotas qu’elle peine à respecter.

La production des 14 membres du cartel pétrolier s’est établie à 32,748 millions de barils par jour (mbj) en septembre, contre 32,659 mbj en août, selon des sources secondaires (non directes) de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, citées dans son rapport mensuel sur le marché.

Ce niveau reste supérieur au « plafond » de 32,5 mbj que l’OPEP s’était fixé fin 2016, selon les termes de l’accord signé avec d’autres pays partenaires (dont la Russie) afin de réduire les extractions d’or noir pour limiter l’offre et provoquer une hausse des prix mondiaux du pétrole.

EFTG

En septembre, la production de brut a nettement augmenté en Libye et au Nigeria, deux membres du cartel exemptés de quotas, mais aussi en Irak. A l’inverse, elle a reflué au Venezuela, où la crise politique s’est doublée de sanctions américaines visant notamment l’industrie pétrolière.

Le manque de « résolution » de « certains producteurs participant aux accords de production » a déjà été pointé par l’Agence internationale de l’énergie (AIE), alors que l’OPEP et ses partenaires doivent discuter en novembre à Vienne d’une éventuelle prolongation des quotas au delà du terme prévu en mars 2018.

L’organisation devra tenir compte d’une demande mondiale croissante. Elle a d’ailleurs revu ses propres prévisions en légère hausse, à 96,80 mbj pour l’année en cours, soit 1,45 mbj de plus qu’en 2016.

Afp