Les échanges commerciaux entre la Chine et les pays lusophones d’Afrique ont progressé

risques financiers en Chine

Les échanges commerciaux entre la République populaire de Chine et les pays ayant en commun la langue portugaise ont atteint 23,97 milliards $ au cours du premier trimestre 2017, en progression de 43,33% par rapport à la même période en 2016. C’est ce que rapporte le site d’information lusophone Macahub, qui reprenait les chiffres rendus publics par le Forum pour la coopération économique et commerciale entre la Chine et les pays de langue portugaise (Forum Macao).

Ainsi, au premier trimestre de cette année, les exportations de produits chinois se sont établies à 7,07 milliards $, en hausse de 21,09%, vers les neuf pays lusophones de la planète. En parallèle, les importations chinoises en provenance de ces pays, ont atteint 16,89 milliards $ en hausse de 55,27%, enregistrant un déficit commercial évalué à 9,82 milliards $.

Si le Brésil est le plus grand partenaire commercial lusophone de la Chine, l’Angola qui occupe le deuxième rang, a enregistré une hausse de 61,32% de ses échanges commerciaux avec le pays de l’Asie, à 5,5 milliards $. Précisément, les exportations de produits chinois ont progressé de 19,28% à 412 millions $ tandis que les importations chinoises en provenance du premier producteur de pétrole en Afrique se sont accélérées de 66,01% à 5,14 milliards $.

Sur la même lancée, le commerce entre le Mozambique et la Chine a également connu une évolution haussière de 4,98% au cours de la période de référence, s’établissant à 424 millions $.

Enfin, les autres pays lusophones tels que la Guinée-Bissau, le Cap-Vert, Sao Tomé-et-Principe et le Timor Oriental ont, quant à eux, comptabilisé un faible flux commercial de 43,58 millions $ avec l’empire du Milieu, a indiqué Macauhub.

Ecofin