La chaîne américaine Hyatt ouvrira en 2018 son premier hôtel en Algérie

chaîne américaine Hyatt

Avec la baisse des cours du baril de pétrole, le gouvernement veut lever les obstacles à l’investissement  productif pour sortir de la dépendance des hydrocarbures en ouvrant les portes aux investissements directs étrangers (IDE). L’économie nationale s’inscrit ainsi dans une nouvelle dynamique de croissance hors hydrocarbures en  ouvrant les portes de l’investissement et de partenariats aux opérateurs économiques nationaux et firmes internationales qui désirent investir en Algérie.

Le secteur de l’automobile semble avoir donné un signal fort aux investisseurs étrangers. Les IDE semblent reprendre la destination Algérie. Ainsi la chaîne d’hôtels américaine Hyatt annonce son intention d’ouvrir son premier établissement en Algérie. Dans un communiqué publié récemment sur son réseau, Hyatt précise qu’il a signé un accord de management avec la Société d’investissement hôtelière EPE SPA pour implanter un hôtel à l’aéroport Houari Boumediène d’Alger près du nouveau terminal et directement accessible à partir de ce terminal. Sous l’enseigne Hyatt Regency Hotel, il ouvrira fin 2018 et proposera 326 chambres et une piscine sur le toit.

Le projet est porté par Peter Norman, senior vice-président acquisitions et développement Europe, Afrique et Moyen-Orient pour Hyatt. Actuellement, seuls cinq hôtels de la chaîne – dont le Hyatt Place Taghazout Bay à Agadir au Maroc – existent sur le continent africain. Il y a lieu de noter que Hyatt Hotels Corporation est une chaîne internationale d’hôtels fondée en 1957 par Jay Pfitzner, qui opère dans de nombreux pays à travers le monde. Son siège est situé dans un gratte-ciel moderne à Chicago, Illinois, États-Unis.

En mars 2010, le réseau se composait d’hôtels dans 45 pays, mais 38 établissements supplémentaires actuellement sont en construction. Ils travaillent sous les marques  Hyatt ;Hyatt Regency ;Hyatt Ziva ;Hyatt Zilara et Hyatt Residence Club.