Les producteurs américains de pétrole de schiste tâtent le terrain

exploitation du gaz de schiste

C’était prévisible et annoncé par les experts, la hausse des prix du baril ont réamorcé la production des hydrocarbures de schiste américain. Et pour cause, les gisements les plus faciles à exploiter ont repris avec prudence leurs exploitation « Je pense qu’ils attendent encore des preuves plus tangibles avant de sortir du bois, estime David Pursell, directeur chez Tudor, Pickering, Holt & Co, une banque d’investissement spécialisée dans l’énergie.

Au demeurant, la reprise de la production du pétrole de schiste des Etats unis a atteint la semaine dernière les 8,8 millions de barils par jour, et ce après avoir affiché une production de 9,6 millions de barils par jour en 2015. Dans ce sens il est utile de rappeler que le nombre de puits au Texas vient d’atteindre 267 forages, soit une augmentation de 58 puits en une année, selon les services pétroliers Bakers Hughes.

EFTG

Par ailleurs, cette situation est la résultante de la concrétisation de l’accord d’Alger, sur la réduction de la production pétrolière des producteurs OPEP et non OPEP, qui ont hissé le prix du baril à New York à la barre de 54 dollars ce vendredi. D’autre part, l’élection de Donald Trump, et la nomination de l’ex P-dg d’Exxon Mobil comme secrétaire d’Etat, et l’éventuel désignation de Scott Pruitt à la tète de l’agence de protection de l’environnement, ont contribué à la redistribution des cartes.

Ceci étant, l’agence internationale de l’énergie, déconseille aux américains de s’aventurer sur ce terrain, « Cette décision doit toutefois encore se concrétiser et elle n’est valable que pour six mois. Les producteurs dont les coûts sont élevés ne doivent pas penser qu’ils ont reçu carte blanche pour augmenter leur production. Ils doivent y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans de nouveaux investissements» précise l’AIE.

A cela s’ajoute plusieurs facteurs qui nourrissent cette incertitude, tels que la croissance de la consommation aux USA, le rétablissement de la consommation énergétique en Inde, et les indications sur la santé économique chinoise.