564 milliards de DA pour le programme de développement de NAFTAL à l’horizon 2030

99
Naftal

Réussir l’exercice de l’éternelle équation de la conciliation entre le caractère économique de l’entreprise, en matière de performance et de rentabilité, avec la notion de service public, est l’essence même du plan de développement et de modernisation à l’horizon 2030, annoncé par le PDG du groupe NAFTAL, M.Hocine Rizou, le 02/01/2016 à Alger.

Le principal objectif pour le PDG de Sonatrach, M.Mazouz venu officialiser le lancement de ce programme  « est l’intégration nationale, nous devons travailler à améliorer et augmenter l’amont pétrolier, à travers des programmes de raffinage et de commercialisation, à même d’être présent en Europe, en Asie et en Méditerranée » précise le PDG de Sonatrach.

Ce programme de développement se base sur l’amélioration des capacités de stockage des carburants sur les bases maritimes, aériennes et sur les stations de service. Et ce dans le but d’atteindre une autonomie  nationale de 30 jours de disponibilité de carburant, soit 2,1 millions de m3.

Pour ce faire, il est programmée la réalisation au terme du 1er trimestre plusieurs grands projets, à l’image de celui du centre d’El Khroub de Annaba port, de Bejaia, et du Caroubier à Alger soit une augmentation globale de plus de 32 000m3.

Concernant le programme dédié au réseau de stations de service, il s’agira de rénovation des infrastructures existantes, mais également de réalisation de 200 nouvelles stations, 140 stations destinées à l’augmentation des stocks,  136 méga stations pour les grandes agglomérations, et 14 aires de repos et de services pour l’autoroute Est/Ouest.

S’agissant de la production et la commercialisation du GPL, ce carburant bénéficie également d’un plan de rehaussement, dans le sens où plusieurs réalisations sont prévues. Il s’agit précisément de la réalisation de 1000 points de vente d’ici 2020, de 31 centres de conversion, soit une capacité de 10 000 véhicules par an, et enfin la concrétisation d’un partenariat pour la fabrication du Kit GPL, et ce en plus de la convention signée avec l’ANSEJ, portant sur la subvention de 50% sur l’équipement GPL, « nous envisageons une couverture de 30% du parc automobile à l’horizon 2013, avec une croissance de 40% à 50%,en 2017 ». indique M.Rizou, et d’ajouter «  les avantages du GPL sont énormes, d’abord la stagnation des prix, l’exonération de la vignette, et la subvention à 50% ».

Ce programme de développement et de modernisation du groupe NAFTAL à l’horizon 2030 aura nécessité une enveloppe de 564 milliards de dinars, avec un volume de 283 milliards de dinars d’emprunt «  notre but est de faire de NAFTA une entreprise moderne, sans perdre de vue la mission du service public, pour cela nous investissons d’abords dans la ressource humaine, sur l’instauration d’un environnement de travail stable.

Il s’agira d’indexer les salaires sur les niveaux de rendement, et installer des mécanismes de motivation, et couvrir les besoins nationaux »conclu le PDG de NAFTAL.

Pour rappel, NAFTAL a augmenté son chiffre d’affaires à 380 milliards de dinars en 2016, 2016 contre 333 milliards de DA en 2015,

Concernant le volume des carburants et des autres produits pétroliers commercialisés par NAFTAL, il s’est élevé à 17 millions de tonnes en 2016 dont 13,9 millions de tonnes de carburants ordinaires (essences et gasoil) et 1,5 million de tonnes de GPL, soit pratiquement le même niveau que celui réalisé en 2015.

Concernant le lancement de la carte à puce NAFTAl, pour le paiement électronique, M.Rizou affirme que ce moyen de paiement sera opérationnel à partir de la fin du 1er trimestre 2017

Dotée d’un capital social de 15,65 milliards de dinars, cette filiale de Sonatrach emploie actuellement plus de 31.000 travailleurs.