L’Afrique subsaharienne dans le viseur d’une alliance stratégique entre le Maroc et la Chine

C'est peut-être l'ultime pièce d'un puzzle qui se dessine à l'horizon, avec au centre des enjeux, l'Afrique subsaharienne, lieu de toutes les promesses et de tous les potentiels.Selon une information rapportée par Xinhua, l'agence officielle de chinoise, «le Maroc et la Chine sont en voie pour conclure une série d’accords stratégiques, économiques, commerciaux et d’investissement, aux effets bilatéraux et régionaux, notamment vers l’Afrique».Il y a quelques jours, lors de la rencontre du Conseil de coopération du Golfe Arabique (CCG), le Roi Mohamed VI du Maroc a lui aussi évoqué la signature proche d'accord stratégique avec la Chine, mais sans parler de l'objectif sous régional. Les discussions entre les deux partenaires au sujet d'un accord de libre-échange datent en effet de quelques temps déjà. Les deux pays ont des accords de coopération vieux de 2005 et plusieurs signatures de documents les ont renforcés au fil du temps.L'arrivée de Bank of China, quatrième banque au monde par le volume de ses actifs, à Casablanca Finance City, siège financier  de l'ambitieux programme d'expansion de l'économie marocaine, est un signe supplémentaire. Elle pourrait être perçue comme la manifestation de la volonté chinoise, de se construire un nouveau chemin en Afrique, via le Royaume Chérifien. Ce dernier est très présent dans la sous-région, notamment dans les secteurs de la finance, des télécommunications, du transport, de l'immobilier et même de l'agroalimentaire.Agence Ecofin

Articles sur le même sujet

Lire plus :
Fermer